Avertir le modérateur

31/12/2008

Eglise catholique : une invention des disciples du Christ ?

cene.jpgParmi les critiques faites à l'église catholique, il y a le mythe du mensonge ou des mensonges, du secret ou des secrets qui entoureraient les origines de l'église catholique. Ces mythes sont à l'origine de nombreux ouvrages : évangile de Pilate, Da Vinci Code, etc. Ces ouvrages qui se présentent souvent sous la forme de fictions n'ont pas d'autre objectif que d'introduire un doute dans l'esprit de ceux qui croient encore à une église fondée par le Christ-Dieu.

Cette tromperie organisée par les disciples, ou ceux qui les ont suivi, est aussi invoquée par les réformateurs de tout bord qui invitent à revenir au Christ originel dont l'église catholique se serait éloignée sur de nombreux points. D'où la naissance de multiples églises qui sont censées chacune posséder la quintessence de la vérité.

Admettons que les évangiles ait été falsifiés, ou que des charlatans aient utilisé des pêcheurs de Galilée pour mettre au point l'histoire du Christ dans l'optique de piéger l'ensemble de l'humanité dans une vaste tromperie et que l'église catholique ait construit un corps de doctrine pour développer et maintenir un pouvoir sur les hommes. Cette thèse est défendable et facile à faire accepter aujourd'hui dans la mesure où les connaissances historiques et théologiques de nos concitoyens sont extrêmement superficielles.

Mais, acceptons de réfléchir en regardant quelques unes de ces vérités que l'Eglise catholique défend depuis les premiers temps (les textes les plus anciens et en grand nombre que nous possédons sont ceux liés au Christ, que ce soit les évangiles, des lettres ou des traités des premiers membres éminents de l'église catholique). Et demandons-nous simplement si elle n'aurait pas eu plus de succès temporel en imaginant une histoire un peu plus simple et facile à gober.

- Dieu, qui a créé toute chose, est né d'une vierge dans une grotte suite à l'intervention du Saint Esprit

- Dieu est unique mais il se décline en 3 personnes : le Père, le Fils et le Saint Esprit

- Dieu, qui a créé toutes choses, s'est laissé tuer par des hommes sur une croix

- Le Christ était à la fois Dieu et homme parfait. En lui, deux volontés étaient à l'oeuvre : une volonté humaine et une volonté divine.

- Le Christ, qui était Dieu, a obéi en toutes choses, par sa volonté humaine, à son Père, qui est le même Dieu : vous arrivez à suivre ?

- Le Christ est resuscité tout seul 3 jours après sa mort et il est apparu à de nombreux disciples

- Le Christ a demandé à ses disciples de manger son corps et son sang lors de son dernier repas, et il leur a demandé de continuer à le manger en renouvellant la consécration du pain et du vin en prononçant les formules qu'il leur avait données. L'Eglise défend que chaque fois qu'un chrétien communie à la Messe, il mange réellement le corps du Christ.

- Les prêtres ne peuvent être que des femmes et ils ne doivent pas se marier (au moins en occident)

- Le Pape est infaillible : aucun pape, de quelque époque que ce soit, ne peut contredire un autre pape (et c'est ce que l'histoire montre)

- Le Christ a réalisé des dizaines de miracles et a chassé des démons en quantité

- etc.

Il faudrait prendre le temps de regarder tout cela de près mais ce catalogue incomplet devrait déjà nous interroger. Que des personnes inventent une histoire pour s'aliéner un certain nombre de disciples dévoués, pourquoi pas. Mais, que des personnes aient pu inventer une histoire aussi fantaisiste, aient accepté de donner leur vie en tout temps pour cette légende (55 000 chrétiens sont encore tués chaque année en raison de leur foi), et que, malgré les multiples défections, l'église s'obstine à affirmer ces absurdités contre vents et marées (absurdités que de nombreux théologiens ont essayé de remettre en cause pendant des siècles, sans succès), ne devrait pas nous laisser indifférent.

Rendons-nous compte des positions que l'église a du tenir. Par exemple, affirmer que le Christ était à la fois Dieu et homme a suscité de multiples courants au sein de l'église. Les uns disaient qu'il n'était pas Dieu, d'autres qu'il n'était pas homme, d'autres encore qu'il était homme possédé par Dieu, ou Dieu ayant pris l'apparence d'un homme. Des siècles de discussions intarissables et une église catholique qui s'obstine à défendre l'indéfendable, la seule théorie qu'aucun homme ne pourra jamais comprendre : le Christ était à la fois Dieu parfait et homme parfait.

Si elle défend ces thèses avec un tel acharnement, ne serait-ce pas parce qu'elle est en possession de vérités qu'elle n'a pas imaginées mais plutôt accueillies comme étant une révélation de Dieu sur lui-même ? Il en est de même de la Trinité, ou de la présence réelle du corps du Christ dans le pain de la Messe, ou de la naissance virginale du Christ.

Si cette histoire fantaisiste a tenu la route pendant tant de siècles, c'est aussi parce qu'elle renferme un cohérence très solide. Toutes ces vérités énoncées et défendues par l'église catholique se tiennent et se renforcent les unes les autres. Enlevez une seule de ces vérités et le chateau de carte s'effondrerait.

Il est facile de dire que tout cela a été inventé car l'esprit humain n'arrive pas à comprendre le dizième de tout ce que l'église enseigne. Il est plus difficile d'expliquer que l'église ait maintenu cet enseignement, malgré des pressions multiples au cours des siècles.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu